Présentation du Service

 

En décembre 1999, la première Initiative Locale d’Accueil fut créée par le CPAS d’Assesse. A l’époque, l’Etat fédéral a sollicité les CPAS pour créer, à l’échelon local, des places supplémentaires d’accueil pour les demandeurs d’asile. Actuellement, le CPAS d’Assesse dispose de cinq logements. Trois sont situés sur le village de Maillen, un sur Courrière et le dernier est situé sur le village d’Assesse. En tout, nous pouvons donc accueillir 28 personnes. C’est une équipe au complet qui veille à l’accueil et à l’accompagnement de ces personnes tout au long de leur procédure d’asile.

En tant que responsable de service et assistante sociale :

8.jpg Myriam Custinne (myriam.custinne@assesse.be), joignable au 083 23 24 44 ou au 0478 63 37 22.

 

Les assistants sociaux sont :

8.jpg Verdoodt Frédéric (frederic.verdoodt@assesse.be), joignable au 083 23 24 41.

 

Nous avons également un agent administratif :

8.jpg Vanhaesebrouck Anne (anne.vanhaesebrouck@assesse.be), joignable au 083 23 24 43.

 

Et pour finir, nous avons une enseignante en alphabétisation :

8.jpg Chiliade Sabine (sabine.chiliade@assesse.be), joignable au 083 23 24 40.

 

Questions-réponses sur les ILA

En quoi consiste les ILA ?

Les ILA ont été mises en place pour accueillir les familles durant leur procédure d’asile. Le temps de celle-ci, on offre à ces familles une aide matérielle.

Qu’est-ce que l’aide matérielle ?

L’aide matérielle reprend : un logement mis à disposition, une aide alimentaire, un accompagnement social et administratif, le suivi de la scolarité des enfants, la santé physique et mentale mais aussi l’organisation d’activités qui contribuent à l’épanouissement des personnes.

Que font les assistants sociaux et l’enseignante en alphabétisation ?

Chaque assistant social est responsable de plusieurs familles qu’il accueille à leur arrivée. Il les soutient tout au long de la procédure d’asile. Il veille à leur bien être dans le logement, accompagne lors de rendez-vous médicaux ou concernant leur procédure d’asile, etc.

C’est un travail de proximité. Et c’est ce travail qui permettra aux assistants sociaux de tisser des liens de confiance avec les personnes et d’avancer avec eux.

L’enseignante en alphabétisation propose différentes activités tout au long de la semaine pour les adultes. Une cours de français est proposé une fois par semaine, un groupe de dames a également été mis en place le mercredi pour permettre aux dames de se retrouver entre elles, pour des échanges culturels, culinaires ou autres.

Un groupe de théâtre a été mis en place en collaboration avec la bibliothèque communale d’Assesse. Une fois par semaine, les personnes se retrouvent pour réaliser, suivant leurs idées, une pièce de théâtre. Différentes représentations sont données sur la commune et sur Namur.

Des activités pour les enfants sont également organisées lors des congés scolaires : jeux de piste, chasse aux œufs, cinéma, contes, bricolage, etc.

 

8.jpg   8.jpg

(activité théâtre)                                             (activité bibliothèque)

 

8.jpg   8.jpg

(pique-nique)                                                  (chasse aux œufs)

 

8.jpg         8.jpg

(activité Théâtre: Ph. Lavandy)  (activité avec les enfants)

 

La demande d’asile

La procédure d’asile c’est quoi ?

Quatre instances peuvent intervenir au cours de la procédure d’asile:

  • l’Office des étrangers (OE) enregistre la demande et réalise quelques examens préalables ;
  • le Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA) examine le contenu de la demande et décide d’octroyer ou de refuser le statut de réfugié ou de protection subsidiaire ;
  • le Conseil du contentieux des étrangers (CCE) devant lequel le demandeur d’asile peut introduire un recours contre une décision défavorable prise par l’OE ou le CGRA ;
  • le Conseil d’État (CE) devant lequel le demandeur d’asile peut introduire un pourvoi en cassation contre une décision prise par le CCE.

Le CGRA est l’instance centrale de la procédure d’asile. Depuis le 1er juin 2007, c’est aussi la seule instance administrative compétente pour l’examen de la demande d’asile.

En Belgique, la notion de « demande d’asile » recouvre deux formes de protection, à savoir la protection en tant que réfugié et la protection subsidiaire. Les autorités belges examinent si le demandeur d’asile entre dans les conditions pour bénéficier de l’une ou l’autre de ces protections. La protection en tant que réfugié a la priorité sur la protection subsidiaire. En d’autres termes, c’est seulement dans le cas où le demandeur d’asile ne peut être reconnu réfugié que les autorités examinent si le statut de protection subsidiaire peut lui être octroyé.

Si l’une de ces protections est accordée, l’étranger pourra rester en Belgique et recevra une autorisation de séjour.

Si la protection est refusée, l’étranger ne pourra pas rester en Belgique et devra retourner dans son pays d’origine.

Schéma de la procédure d’asile :

http://www.cgra.be/fr/binaries/Schema_proc%C3%A9dure_d%27asile_FR_A4_Mai2009_tcm126-20778.pdf

Pour de plus amples informations, Liens utiles vers :

L’Office des Etrangers : https://dofi.ibz.be

Le Commissariat Général aux Réfugiés et Apatrides : http://www.cgra.be/fr

Fedasil : http://www.fedasil.be/fr

SPP Intégration sociale : http://www.mi-is.be/be-fr/cpas/les-etrangers

Medimmigrant : http://www.medimmigrant.be

 

Les bureaux du Service des Demandeurs d'Asile sont situés Esplanade des Citoyens, 2 à 5330 Assesse.

 

Actions sur le document